Les projets du domaine public pris en charge par l’atelier Erwin Spitzer

Méthodologie des projets publics

Erwin Spitzer a eu l’occasion de collaborer durant huit ans avec l’intercommunale Intersud de Thuin. Il a ainsi renforcé son expérience des marchés publics en menant à bien des projets d’aménagement d’espaces et de bâtiments publics. Il a pu réaliser des projets de centres sportifs, musées, écoles…

La méthodologie suivie dans le cadre de projets publics est assez similaire à celle des projets privés, mais diffère évidemment par certaines caractéristiques essentielles.

Les commandes publiques sont souvent des dossiers à grande échelle comparées aux commandes privées.

Les esquisses, provisoires ou définitives, les plans et la modélisation 3D suivent les mêmes étapes que celles expliquées pour les constructions privées. Les premières estimations, le permis d’urbanisme ainsi que les détails sont également obtenus de manière similaire.

Le chantier et l’achèvement se déroulent eux aussi souvent selon les mêmes procédures.
Les principales différences résident dans les études techniques, le cahier des charges et l’estimation définitive, ainsi que dans un éventuel aménagement intérieur.

Projets Privés

1. Concernant les études techniques

Pour des projets de grande ampleur, il est indispensable que les études techniques soient menées par des ingénieurs en stabilité et en techniques spéciales. 

L’ingénieur en stabilité va pré-dimensionner l’ensemble de la structure portante de l’immeuble, dimensionner les fondations sur la base des essais de sol, et éventuellement proposer des options structurelles permettant de résoudre certains problèmes techniques. L’ingénieur en techniques spéciales va, quant à lui, dimensionner les appareils et gaines de ventilation et/ou de climatisation, et fournir les options concernant les installations sanitaire et électrique.
Étant formés pour mener des études PEB, nous les effectuons par contre toujours nous-mêmes.

2. Concernant le cahier des charges et l’estimation définitive

S’agissant de travaux publics, le cahier des charges doit être très détaillé, et aucune marque ne peut être citée en référence. Il comprend également un volet administratif fixant les modalités du contrat entre le client et l’entrepreneur.

3. Concernant les études techniques définitives

Tous les aspects techniques de la construction sont également abordés et fixés par les ingénieurs qui produisent un cahier des charges pour la stabilité, les techniques de ventilation et/ou de climatisation, le chauffage, l’installation sanitaire, l’électricité, la domotique, les réseaux….

4. Concernant l’aménagement intérieur

Au-delà des parachèvements, le projet peut également être complété en y intégrant des meubles, du mobilier sur mesure ou de la décoration. La modélisation du bâtiment, devenue plus précise au fil du temps, permet de concevoir ce mobilier.

Vous avez besoin d’un architecte pour gérer de A à Z votre projet d’infrastructure publique ?

Contactez nos collaborateurs, ils sont là pour vous écouter et vous encadrer au mieux.