L’atelier d’architecture Erwin Spitzer - constructions

Méthodologie des projets privés

Comme tout bureau d’architectes, L’atelier d’architecture Erwin Spitzer réalise des constructions neuves, qu’elles soient traditionnelles, modernes, en bois, et réalisées selon une perspective durable.
Retrouvez ci-dessous la méthodologie employée pour les constructions privées. Celle appliquée lors des projets publics diffère un peu ; retrouvez-la sous l’onglet « Public ».

Projets Public

1. Les premières esquisses

Cette étape est primordiale dans le processus du projet. C’est aussi la période de créativité la plus intense. Il s’agit de formuler une équation complexe mêlant les besoins et les désirs du client, les contraintes urbanistiques et environnementales, et l’habitation et/ou le terrain déjà existants. De rapides croquis à main levée ou réalisés à l’ordinateur, mais toujours à l’échelle, permettent de dégager des voies vers les options qui seront proposées aux clients.

2. Les premiers plans

Les premiers plans permettent d’établir les surfaces qui seront octroyées à chaque fonction et comment ces fonctions interagiront entre elles et avec l’extérieur (leur intimité ou leur visibilité…). Ces plans servent aussi de support à la réflexion que nous menons avec le client. À partir de ceux-ci, le client réagit, choisit une option, s’enthousiasme ou demande des variantes supplémentaires.

3. L’esquisse définitive

L’esquisse définitive fixe pratiquement le projet. Il restera à définir certains détails, le choix de quelques techniques constructives et de matériaux. Lorsque le client a accepté l’esquisse définitive, c’est souvent le moment de soumettre le projet à l’autorité qui va délivrer le permis d’urbanisme pour pouvoir l’adapter avant qu’il ne soit trop tard.

4. La première estimation

C’est une étape extrêmement importante puisqu’elle permet au client de valider définitivement un projet et de donner le feu vert pour aller de l’avant. Pour cela, il est indispensable que l’estimation soit fiable et se base sur un métré estimatif détaillé et rigoureux. L’ensemble des postes de la construction est métré, ce qui permet d’assurer une base solide à la suite technique du projet, mais également de pouvoir valider certaines options plus ou moins coûteuses en accord avec les clients.

5. L’esquisse définitive

L’esquisse définitive fixe pratiquement le projet. Il restera à définir certains détails, le choix de quelques techniques constructives et de matériaux. Lorsque le client a accepté l’esquisse définitive, c’est souvent le moment de soumettre le projet à l’autorité qui va délivrer le permis d’urbanisme pour pouvoir l’adapter avant qu’il ne soit trop tard.

6. Les études techniques

Pour les projets de taille réduite, nous réalisons les études techniques nous-mêmes. Nous effectuons l’étude de stabilité en interne dans le cas de transformations classiques. Lorsque les contraintes sont plus compliquées à maîtriser, nous conseillons au client de faire appel à un bureau d’étude spécialisé qui pourra réaliser les calculs le plus justement possible.


Concernant le PEB (performances énergétiques des bâtiments), grâce à notre formation, nous intégrons très tôt les éléments relatifs à l’isolation et à la ventilation, ainsi que les équipements techniques dans le projet. Ce sont des contraintes qu’il peut être compliqué de rajouter plus tard (manque d’espace pour les mettre en œuvre, surcoûts…). Nous cherchons à concevoir les bâtiments les moins énergivores possible, suivant la sensibilité de chaque client par rapport à la durabilité et au respect de l’environnement. C’est également au moment de cette approche que nous étudions la possibilité d’une ou plusieurs installations de production d’énergie alternative (solaire thermique, pompe à chaleur, cogénération, photovoltaïque…) ou de récupération d’eau de pluie. Parallèlement à l’étude PEB, nous établissons les plans de distribution des fluides, nous dimensionnons le réseau d’égout, calculons les sections des circuits de ventilation, définissons les éléments de chauffage, dressons le plan d’installation électrique…

Exemple études technique

7. La modélisation 3D

La modélisation 3D permet au client de disposer d’une vision hyperréaliste de ce que sera sa construction, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Cette étape s’appuie sur les premières esquisses que nous retravaillons et précisons en fonction du choix des matériaux définitifs. Pour beaucoup de clients non professionnels, les vues 3D permettent de visualiser beaucoup mieux les volumes, la lumière, les ambiances et l’intégration du projet dans son environnement.

8. Le permis d’urbanisme

Le permis d’urbanisme officialise le projet au niveau administratif. Il s’agit de la confrontation avec les services d’urbanisme -  plus ou moins bienveillants par rapport au projet - , avec les voisins, les comités de quartier… Le dossier comprend les plans précis de l’ensemble du projet et de nombreux formulaires différents. Cette étape prend entre 3 et 12 mois suivant la commune où le projet est situé et la complexité de ce dernier.

9. Le cahier des charges et l’estimation définitive

Le cahier des charge fixe toutes les contraintes techniques et constructives que l’entrepreneur devra suivre. Il s’agit d’une description précise de tous les postes du métré. Suivant la complexité du projet, le cahier des charges peut être plus ou moins étoffé. Dans le cas de projets simples, la description comprend le strict nécessaire sous la forme d’un métré descriptif détaillé et la référence à des normes. Dans les projets de cette échelle, un vrai cahier des charges constitue en effet un coût trop important et, d’expérience, les petits entrepreneurs le lisent rarement. En parallèle, l’estimation se développe et se précise.

10. Les études techniques définitives

Les études techniques et l’étude PEB sont finalisées. Celle-ci comprend les derniers calculs dont le résultat sera repris au cahier des charges.

11. Les détails

Les détails viennent compléter les plans généraux et les études techniques. Ces dessins permettent de montrer - sans doute possible - le mode constructif de chaque partie du bâtiment qui le nécessite, en indiquant de façon explicite tous les matériaux à mettre en œuvre, leur mode d’assemblage, l’étanchéité à l’eau et à l’air qui est imposée…

12. Le chantier

Une fois le permis délivré et l’entrepreneur choisi, la partie la plus exaltante du projet commence : sa mise en œuvre ! Petit à petit, le bâtiment sort de terre et le projet prend forme. La construction d’un bâtiment n’a rien d’une science exacte, elle est tributaire du savoir-faire des ouvriers du bâtiment. Bien qu’il s’agisse d’une étape longue et éprouvante, c’est un moment enthousiasmant.

13. L'achèvement

La mission d’architecte s’achève à la réception des travaux. Certaines finitions, comme la peinture, peuvent être réalisées plus tard. Dès l’achèvement, le propriétaire peut disposer des lieux.

VOUS AVEZ MAINTENANT UN APERÇU DE TOUTES LES ÉTAPES À SUIVRE. CONTACTEZ L’atelier d’architecture Erwin Spitzer pour DISCUTER DE VOTRE PROJET DE CONSTRUCTION si vous le souhaitez.

Nous pourrons le développer ensemble, pas à pas.